30/11/2014

Le 1er dimanche


 

Le temps de l'Avent est arrivé et ce dimanche Miss Mary a allumé la première des quatre bougies dont l'éclat jalonnera le chemin vers Noël. Souriante dans sa nouvelle robe aux couleurs de la fête, la demoiselle a pris la pose, toute heureuse d'être enfin l’héroïne des photos du jour...

 

Hearstring Doll Mary (Garden Song Mari - 2013)
Tenue by Jo' Doll Shoppe (collection Noël 2014)

29/11/2014

La conscience du bonheur


Prendre le temps de  savourer le moment présent;
S'accorder le plaisir de l'élégance et la politesse du raffinement;
Garder au fond de soi, comme des trésors précieux, 
les partages, les fous-rire et les émotions douces;
Engrammer les bonheurs de chaque instant.


Gene by Jamie Show

18/11/2014

Rhett et les deux Scarlett


 
Je n'avais pas imaginé (mais alors pas du tout) que vingt années plus tard, une version nouvelle de Scarlett par Mattel modifierait aussi profondément ma perception "dollesque" de l'héroïne de Margaret Mitchell. 
L'assurance affichée du nouveau visage de Scarlett, son air hautain et somme toute fort peu sympathique traduisent parfaitement le caractère bien trempé de Miss Scarlett O'Hara. En ce sens, le sculpt est très réussi (et passablement éloigné du référentiel sympathique et souriant de la plupart des demoiselles Barbie). Pour ce qui est de la nouvelle tenue par contre, c'est une toute autre histoire. La version précédente me paraissait nettement plus élégante et plus proche de la toilette du film, plumes, bijoux et broderies inclus.
Quant à Rhett, souriant ou dépassé par ces jumelles impossibles et fantasques, il montre avec obstination son cou tranché (quelle idée d'emboiter ainsi la tête de ce pauvre garçon !) ou laisse tomber ses épaules dans un profond mouvement de découragement (et là, franchement on le comprend)...


De gauche à droite:
- Barbie doll as Scarlett O'Hara Red Dress 1994
- Gone with the Wind Rhett Butler Doll 2014
- Gone with the Wind Scarlett O'Hara Doll 2014
(design by Monica LaValle)


16/11/2014

The Dark Attic Evangeline



Cette Evangeline de la convention Tonner 2014 est arrivée chez moi pendant l'été; et depuis je cherche désespérément le meilleur angle pour photographier son regard de princesse hallucinée. Il faut reconnaitre que l'iris couleur "parme tendre" et le maquillage si invraisemblablement soutenu que la paupière disparait sous le khôl, ne facilitent pas la prise de vue. Certaines photos sont d'ailleurs imprésentables tant son regard parait disproportionné. A la vérité pourtant cette Evangeline se révèle d'une douceur surprenante et d'un caractère enjoué, à mille lieues de l'image fantomatique que renvoient la plupart des clichés....



Sur les photos, Evangeline porte le très joli tailleur "de voyage" de Miss Past Life (j'ignore sa marque ou le nom de sa créatrice, mais je le trouve magnifique) et un chapeau de fausse fourrure signé Tonner

Evangeline "The Dark attic"
Wilde Imagination
Convention Tonner - 2014
LE 150


15/11/2014

Evangeline Past Life

 

Evangeline et moi, c'est une très vieille histoire, une histoire en pointillés faite de longues périodes d'amour passionné et d'usures toujours ponctuelles. Souvent mes Evangeline ont pris la clé des champs, préférant la tendresse tiède et rassurante de collectionneurs tranquilles à mes tocades exigeantes et mes sautes d'humeur photographiques. Il faut dire que saisir sur la pellicule le regard d'Evangeline est au moins aussi compliqué qu'immortaliser le clin d’œil amical du hibou ou de la hulotte. Aujourd'hui encore, après des années de pratique, d'essais et de tâtonnements, me voici aussi dépourvue qu'aux premiers jours de la découverte....
Et toujours aussi émerveillée par sa stupéfiante beauté.


Evangeline Past life
Wilde Imagination - 2013
LE 350

13/11/2014

Au pays du soleil levant




Je prends souvent beaucoup de plaisir à jouer avec les poupées "petites filles". Elles sont délicieuses et charmantes, parfois délicates et raffinées. Pour autant, je reviens toujours à mes amours initiales, celles qui depuis des décennies m'enchantent sans la moindre lassitude, les poupées mannequins aux longues jambes fuselées et aux tailles de guêpes anorexiques. Il arrive pourtant que je me hasarde à adopter une divine dodue telle la belle Esmée de Tonner; hélas très vite la demoiselle s'envole vers d'autres cieux et je reprends ma quête. C'est ainsi que depuis des mois (que dis-je ? des années), je pistais cette superbe créature tout droit issue des ateliers FDA (Fashion Doll Agency), la merveilleuse Kaori au corps de top model et à l'élégance subtile, la première adoptée d'une série de cinq mannequins aussi totalement attachantes les unes que les autres.




Fashion Doll Agency
Kaori "Asia"