13/02/2010

Avant-propos

Aussi loin que je me rappelle, j'ai toujours adoré jouer à la poupée mannequin. Toute petite, vers l'âge de six ou sept ans, je passais mon temps libre à habiller et déshabiller mes Barbie. Je plongeais avec délice mes mains dans la petite valise dans laquelle je rangeais soigneusement leurs tenues, et je m'amusais à m'imaginer à leur place. L'espace de quelques heures, j'imaginais que j'étais plus grande, et que s'ouvrait devant moi une garde robe si vaste que mon choix chaque matin était bien compliqué. Je rêvais sans doute pour compenser ma frustration de petite pensionnaire condamnée aux jupes plissées et aux chemisiers blancs. C'était le début des années 60 et mes Barbie se vêtaient de robes de grands couturiers, de tailleurs de tweed et de bibi fleuris. J'adorais....

Je délaissais Barbie à l'adolescence, lui préférant des jeux mieux adaptés à mon âge et à mes goûts d'alors. Ma mère qui n'avait jamais beaucoup apprécié cette pin-up un peu pimbêche en profita pour disperser poupées et vêtements. Un drame.

La vie réelle m'entraina pendant des décennies bien loin de miss Barbie. Pourtant, de temps à autre, je m'offrais dans le supermarché où je remplissais le chariot familial, une boite de vêtements ou une poupée basic, que je stockais au fond de mon armoire. Sans le savoir, je gardais trace de la mode d'une époque....

C'est mon mari, qui, il y a quelques années, m'offrit la première vraie Barbie de ma nouvelle collection. "Winter in New York", je crois.



Et les affairent reprirent...
Pour mes filles, qui jamais n'ont été tentées par les poupées mannequins, c'est un grand amusement de voir ainsi leur mère, d'un âge respectable, s'adonner sans façon à des jeux de gamine. Tout le monde rit beaucoup à la maison.

Seulement voilà, au fil des années mes goûts se sont faits plus nets; désormais les Barbie de la grande distribution ne me tentent plus du tout. A moi les poupées de collection. Grâce à internet et à sa toile géante, j'ai découvert des sites fabuleux. D'autres poupées, aussi, qui m'ont entrainée dans un monde délicieusement onirique et raffiné.

Sur ce blog, je viendrai irrégulièrement déposer quelques petits billets, la trace de mes adoptions depuis janvier 2010. Si j'en ai le temps, je remonterai le calendrier. pour le plaisir de retrouver mes premières émotions de collectionneuse débutante.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire